Les banques ont aussi droit à leur avocat

En tant qu’entreprise à but lucratif, les banques sont souvent en conflit avec leurs clients et collaborateurs. Qu’il s’agisse donc d’un établissement en ligne ou physique, ces derniers auront besoin à un moment ou à un autre des services d’un avocat spécialisé en banque ou d’un avocat en droit bancaire. Focus sur les services de ce genre de juriste.

Un négociateur avant tout

Quand on parle d’avocat, et ce, peu importe sa spécialisation, on entend directement négociation. Aujourd’hui, aller en procès n’est plus la meilleure solution. Les démarches peuvent prendre plusieurs mois et coûter un maximum. C’est pourquoi essayer de trouver un compromis entre les deux parties autour d’une table ronde est de mise. Cependant, en tant que spécialiste en droit bancaire, l’avocat des établissements financiers est bien différent des autres juristes ayant prêté serment aux barreaux.

Ils doivent entre autres avoir quelques bases en document financier et en comptabilité. Ce sont les zones d’intervention de son client. Tenu parfois du recouvrement des créances, ce qui forme la majorité des conflits entre les clients et les banques, il doit avoir le sens du bien parlé, mais aussi les connaissances requises pour suivre à la lettre les étapes réglementaires de ce genre de prestation. En effet, il ne suffit pas d’adresser une lettre recommandée aux emprunteurs. Il faut également faire trois relances avant de porter l’affaire en procès.

Un conseil juridique pour les dépôts de plainte et les suivis de dossier

Malheureusement, une discussion en privé n’est pas toujours suffisante pour résoudre un conflit financier entre la banque et les particuliers ou ses collaborateurs. Rupture de contrat abusive, concurrence déloyale, problème de cautionnement, incident de payement : ce sont autant de cas qui peuvent nécessiter l’intervention d’un juge. D’ailleurs, avant de procéder à la saisine des biens des mauvais payeurs, il faut demander une autorisation des magistrats. En tant qu’avocat spécialiste dans les droits bancaires, les cabinets doivent être de bon conseil pour chaque situation qui se présente.

Ils assurent la légalité des démarches, afin de protéger les droits de leur client. Et outre de déposer la plainte, ils ont également l’obligation de suivre l’avancée des dossiers dans les tribunaux, et ce, depuis le dépôt de la demande aux greffes, jusqu’à la prononciation de la peine, voire au-delà. Les avocats bancaires proposent également d’assurer le respect des décisions prononcées par les juges. Pour ce faire, ils doivent contacter un huissier de justice pour que ce dernier puisse procéder à la saisine et faire la vente aux enchères.