La préférence des juristes pour le binaire

Il est vrai que rares sont les avocats généralistes de nos jours. Toutefois, chez les cabinets on s'efforce de s'intéresser à un nombre maximum de matières juridiques. Certains se concentrent dans une seule matière, et l'autre étant des accessoires. D'autres préfèrent le pluridisciplinaire. Pour le cas de chez gautier2 avocats, l'un des avocats se spécialise dans le droit privé et l'autre en droit public. Ils ne sont pas les seuls à suivre cette séparation classique « publiciste » et « privatiste ». Toutefois, cela présente un énorme intérêt pratique et professionnel. Le client saura donc tout de suite où aller ou du moins on va le réorienter.

L'apanage du privatiste : le droit privé

On dit que le droit privé c'est la science des petites choses. Il n'y a rien de péjoratif dans cette affirmation. C'est seulement pour dire que : pour réussir dans son domaine, le privatiste apprend davantage de termes techniques et de matières. Pour la conduite d'une affaire, le moindre petit détail permet de gagner. Lorsqu'on parle d'avocat ou de juriste, c'est à lui qu'on pense en général.

Il offre des conseils juridiques et judicieux à son client. En outre on remarque qu'il obtient plus de clientèle. On sollicite plus le privatise pour des affaires communes entre particuliers où le Code civil trouve application. Certains privatistes se spécialisent dans le droit des affaires. Ils font partie des éléments clefs de la réussite d'une entreprise. En effet, par sa connaissance parfaite des règles de droit, il évite à son client de se heurter à un blocage juridique ou institutionnel.

Des questions impliquant la puissance publique

De son côté, le publiciste s'intéresse plus aux affaires impliquant l'État. C'est souvent lié à une question d'intérêt général. Comme sa qualification l'indique, il s'occupe de toutes matières de droit public. Il existe un droit public commun, le droit administratif. C'est dans ce domaine que l'on remet le plus en jeu la responsabilité de l'État en tant qu'ensemble de services publics. On parlera de relation entre Administration et administré. En effet, certains avocats plaidaient exclusivement en faveur de lieurs clients et contre l'État.

Mais il peut représenter une personne publique comme la commune. D'ailleurs, le droit public contient des théories, des principes et des mécanismes ignorés par le droit civil. De même certains procédés considérés comme illégaux par le droit civil ne le sont pas en droit administratif. Pour éviter donc de se faire débouter par le tribunal administratif ou financier, mieux vaut d'abord demander l'avis d'un spécialiste. Cela s'impose d'autant plus que les procédures en droit administratif sont particulièrement longues et coûteuses.